fbpx
Cinémathèque de Tanger

LA SOURIANTE MADAME BEUDET

DE GERMAINE DULAC

LA SOURIANTE MADAME BEUDET


Madeleine Beudet est très malheureuse dans son mariage bourgeois avec Monsieur Beudet. Elle fuit la réalité en jouant du piano. Un jour, Monsieur Beudet reçoit des billets pour aller voir Faust, mais Madame Beudet refuse de l’y accompagner. Seule dans la maison familiale, le piano verrouillé par son mari, elle tente d’échapper à la réalité à l’aide de son imagination, mais des réminiscences de son époux l’en empêchent et c’est alors que son désir de s’enfuir devient un désir de meurtre… Ce film est souvent présenté comme le premier véritable film féministe.

FICTION
FRANCE, 1921, 42 MIN
AVEC GERMAINE DERMOZ, ALEXANDRE ARQUILLIÈRE